Cabinet MEDICI : « les MARD sont au cœur de l’ADN du cabinet »

Votre Cabinet a été fondé récemment. Quelle en est la vision générale ?

Nous avons voulu fonder un cabinet dans lequel nous nous reconnaissons. Fondé sur les valeurs d’excellence, d’enthousiasme et d’engagement éthique, le cabinet Medici, à l’instar de la famille éponyme, c’est l’histoire d’un clan. Nous nous sommes rencontrées il y a plus de 15 ans. Caroline Duclercq et Marie-Laure Bizeau étaient collaboratrices au sein du cabinet Lazareff et Valence Borgia y était stagiaire EFB. Si nos chemins professionnels se sont par la suite séparés, nous sommes toujours restées en contact, que ce soit dans le cadre de dossiers d’arbitrage et contentieux, de conférences, des petits déjeuners débats « Wake up (with) Arbitration », que Valence Borgia et Caroline Duclercq ont initiés il y a 8 ans, d’actions en faveur de l’égalité professionnelle et plus généralement à titre amical.

Après des parcours dans des cabinets d’affaires, nous avons éprouvé au même moment une envie entrepreneuriale forte et il nous a semblé finalement assez naturel de réunir nos expériences et expertises complémentaires pour ouvrir un cabinet d’affaires indépendant, spécialisé en contentieux et arbitrage.

Agiles et persuadées que la valeur de l’assistance que nous apportons à nos clients réside dans la compétence, la confiance, la technique juridique et procédurale, la stratégie et la créativité que nous mettons en œuvre, nous proposons une gamme de solutions de facturation flexible permettant des structures d’honoraires variées, transparentes et toujours ajustées aux enjeux des dossiers.

Nous avons par ailleurs développé une forte expertise en matière de financement des litiges.

Vous présentez une compétence spécifique en arbitrage, contentieux et contract management. Quels secteurs d’activité représentez-vous ? A quels besoins particuliers répondez-vous ?

Nous couvrons les domaines les plus variés de l’arbitrage commercial et d’investissement et du contentieux des affaires (litiges post-acquisition/cession, relations entre actionnaires, joint-venture, ventes, contrats d’agence, distribution, construction etc) et avons développé une grande expérience de la stratégie de dossiers complexes, qu’il s’agisse de différends de droit interne ou transnationaux, en matière :

  • d’arbitrage commercial et d’investissement, en qualité de conseil ou d’arbitre dans des procédures institutionnelles ou ad hoc.
  • de litiges devant les juridictions civiles et commerciales, et ce, dès le stade pré-contentieux ; ou
  • de contract management en construction, pour la gestion des risques et l’anticipation des contentieux et arbitrages potentiels.

Nous intervenons dans de nombreux secteurs tels que l’énergie, la construction, les transports, les médias, l’agro-alimentaire, le recyclage, le tourisme/hôtellerie ou encore le secteur bancaire et financier. 

Nous partageons une expérience tournée vers l’Afrique et le Moyen-Orient, et espérons à cet égard que le cabinet puisse bientôt se développer sur d’autres continents…

L’éthique est très présente dans votre politique. Comment trouve-t-elle concrètement sa traduction dans votre pratique ? Pouvez-vous nous en dire plus sur le fonds de Dotation Medici for Equality ?

Notre engagement pour l’égalité professionnelle est également un socle du cabinet et nous avons voulu créer une structure conforme à nos engagements éthiques. Le fonds de dotation Medici for Equality a ainsi été mis en place pour soutenir des actions en faveur de l’égalité et de la diversité. Les associées du cabinet consacrent 10% des honoraires perçus à ce fonds ; nous nous assurons ainsi que notre exercice est, de manière très pragmatique et concrète, aligné avec nos valeurs. Les collaboratrices du cabinet sont étroitement associées à la gestion du fonds et aux actions qu’il entend conduire.  La première d’entre elle sera d’ailleurs officialisée très bientôt.

En devenant Membre du CMAP, vous confirmez votre soutien au développement des Modes Alternatifs de Règlement des Différends. En quoi cette voie vous semble-t-elle profitable à vos clients et au monde de l’entreprise en général ?

De par nos parcours respectifs, les Modes Alternatifs sont au cœur de l’ADN du cabinet. Cela correspond d’ailleurs à une attente forte de nos clients qui attendent de nous que nous soyons à la fois des « litigators » tenaces, tout en gardant toujours à l’esprit la possibilité (et le savoir-faire) de la résolution amiable lorsque celle-ci est possible. L’expertise offerte par le CMAP en la matière est un véritable atout pour Medici.